RENCONTRE AVEC MARC KERANGUÉVEN - SICA - PRINCE DE BRETAGNE

Marc Keranguéven, Président de la SICA - Prince de Bretagne

Partenaire officiel du Stade Brestois, la SICA - Prince de Bretagne a associé son nom au centre d'entraînement des joueurs professionnels en 2019. En plus de ce naming, la coopérative finistérienne de producteurs est un fervent supporter des Rouge & Blanc avec qui elle entretien des valeurs communes fortes. À l'occasion de la rencontre Brest - Paris SG, parrainée par la SICA - Prince de Bretagne, Marc Kéranguéven revient sur son activité après une année perturbée par l'impact de la Covid-19.

"LE SB29 fait partie de la dynamique territoriale"



Comment la SICA a-t-elle traversé l'année 2020 ?

Dans un contexte économique perturbé par la crise sanitaire, le chiffre d'affaires a augmenté en 2020 pour la deuxième année consécutive. Avec les confinements et la fermeture des restaurants, les gens ont beaucoup plus cuisiné chez eux. À partir de là, les choses ont complètement changé. La consommation de légumes à domicile a fortement augmenté. Il y a eu également la recherche de repères. La situation dans d'autres pays européens étant compliquée, les consommateurs se sont tournés en priorité vers les produits français. Le chou-fleur, l'artichaut ou l'endive ont tiré leur épingle du jeu. Mais l'exemple type, c'est l'échalote. La filière sortait d'une année difficile et dès le premier confinement, les demandes ont augmenté. Ce ne sont pas forcément ces légumes qui sont privilégiés dans les cuisines des restaurants.


Certains produits ont été impacts par la fermeture des restaurants ?

Oui, les mini-légumes, le shiitake (champignon d'origine asiatique) et les légumes anciens ont souffert de la fermeture de la restauration commerciale. La saison est pour le coup très difficile pour leurs producteurs. La SICA est là pour les accompagner et les conseiller pour rebondir au mieux.


Et qu'en est-il de votre filière horticulture ?

Le bilan est très positif. Si la fermeture des jardineries pendant le 1er confinement a mis un coup dur au secteur des productions en GMS (grandes et moyennes surfaces) ont fait beaucoup de bien à la filière. Les gens ont pris soin de leur jardin et de leur intérieur. La croissance sur ce marché a été très importante. Aujourd'hui l'horticulture, sous la marque Kerisnel, représente 20% de notre chiffre d'affaires, avec 50 producteurs pour plus de 10 000 références.


Vous vous êtes modernisés dernièrement avec la nouvelle plateforme Vilar Gren...

Nous avons investi 50 millions d'euros dans ce nouvel outil qui va permettre aux producteurs d'élargir leurs gammes de légumes. Vilar Gren, basée à Saint-Pol de Léon, est une nouvelle station de réception, de conditionnement et d'expédition de légumes. Auparavant, les opérations se faisaient depuis de petites stations, réparties sur le Finistère Nord. Mais aujourd'hui tout est centralisé. Nos clients ont désormais accès en un seul site à toute l'offre. La réduction des déplacements logistiques va également de pair avec la préservation de l'environnement à laquelle la coopérative est attachée.


Quels sont les avantages, pour un producteur, d'adhérer à la SICA ?

Notre coopérative fonctionne sur un modèle collectif, et c'est là tout l'intérêt. L'agriculture, c'est un métier de passionnés qui demande beaucoup d'implication. le producteur n'a pas à s'occuper de la logistique ou de la distribution. Il consacre son temps et son énergie exclusivement à la culture et profite d'outils collectifs à la pointe. C'est ensemble que nous sommes forts. Nous sommes engagés à garder une équité entre tous et nous garantissons les paiements.


Comment est perçu le partenariat avec le Stade Brestois ?

L'ensemble des producteurs est très content de cette alliance. Le football est fédérateur et populaire. La SICA regroupe des producteurs du Finistère Nord exclusivement, de Plougonvelin à Lanmeur. Alors, naturellement, les gens adhèrent au Stade Brestois, club phare du département, qui fait clairement partie de la dynamique territoriale. Ça créé de l'émotion et du lien. Ça met également en avant des valeurs chères à notre coopérative, telles que le collectif, l'esprit d'équipe, la solidarité, la discipline, l'engagement et évidemment la passion.

Article publié le 21/05/2021

À lire également
Retrouvez les précédentes interviews des partenaires du club.
POSTER SAISON 2021-2022

Les Brestois avaient rendez-vous le vendredi 17 septembre à la base navale de Brest, au pied du château pour la réalisation de la photo officielle version 21-22.

LE SB29 LANCE TY PRONOS - MON ATOUT ÉNERGIE.FR

Très simple d'utilisation et entièrement gratuit, plus de 50 000€ de lots sont à gagner sur toute la saison !

RENCONTRE AVEC MAXIME GUILLERM - GROUPE GUILLERM

Le football, c’est une histoire de famille… Le métier, ils l’ont dans le sang. Maxime et son frère Romain représentent la 5e génération à la tête de l’entreprise familiale. Depuis 2019 et le départ de leur père, Alain Guillerm, les deux Plouvornéens ont pris les commandes du Groupe Guillerm. Fidèle partenaire du Stade Brestois depuis 1998, il emploie plus de 200 salariés (145 chez Guillerm et 75 chez Jousselin) et affiche une belle réussite avec un chiffre d’affaires de 40 M€. Maxime Guillerm, qui donnera le coup d’envoi avec son père, nous en parle.

ICI, c'est brest !